Le jour où j’ai voté

Dimanche pour la première fois j’ai voté. Comme une grande.
Comme si il avait fallut tout ce temps pour devenir adulte, citoyenne, légitime.
Dimanche c’était aussi l’anniversaire de mon accident. Il a eu 17 ans.
17 ans de tétraplégie contre 16 ans et des brouettes de validité.
Ma vie en situation de handicap est maintenant plus longue que ma vie en situation de non-handicap.
Et ça me cause. Je ne sais pas expliquer pourquoi.
Et ça déborde de partout. Ça dégueule.
Et pour ceux qui me trouve déplacée je citerai Elisa BLANDAU :  « Que les voyeurs passent leur chemin, j’étale, certes, mais c’est pour construire ».

2 commentaires sur “Le jour où j’ai voté

Ajouter un commentaire

  1. Ma petite Amélie …si je peux t'appeler ma petite Amélie, d'abord parce que j'aime bien et puis parce que c'est affectif et que je te prendrais bien dans mes petits bras. Ce que tu écris là je l'ai vécu, quand ma vie en fauteuil a été plus longue que ma vie sans, et c'est vrai que ça fait quelque chose, une impression bizarre, un goût de définitif, une pilule un peu amère … et puis ça passe.
    Je te fais plein de bisous pour ta peine.

    J'aime

  2. C'est exactement ça : un goût de définitif !
    Marrant comme tu éclaires toujours mes billets un peu sombre … je devrais préciser « si vous ne captez pas tout voyez avec Marie ! »
    Bisous

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :