Mon Journal de Gratitude #3

Pour la troisième semaine consécutive je me livre à l’exercice du Journal de Gratitude et ce avec beaucoup de plaisir. Ces derniers jours ont été un peu longs puisque j’ai dû rester alitée à cause d’un problème de peau. Si je n’étais pas dans une dynamique positive j’aurais sombre dans les marécages de la mélancolie qui me sont tellement familiers. Mais que nenni ! J’ai résisté en m’installant un nid douillet dans mon lit, je vous en parlerai d’ailleurs demain dans un article intitulé « À toute chose malheur est bon ».

Pour l’heure il s’agit de dresser ma joyeuse liste hebdomadaire des petites et grandes choses pour lesquelles je suis reconnaissante :

– Avoir enfin coupé et teint mes cheveux, en passant un agréable moment avec ma coiffeuse préférée qui s’occupe de ma tignasse depuis plus de 10 ans maintenant …

– Ne pas m’être laissée aller à la déprime malgré ce contre-temps épidermique.

– Avoir réussi à envoyer (presque) en temps et en heure tout un tas de paperasse dont je ne voyais pas le bout. Yes I Can !

– Continuer mon petit chemin vers plus de positivisme sans pour autant tomber dans la recherche du bonheur perpétuel, chose impossible.

– La soirée d’hier soir, entre discussions arrosées et karaoké, en passant par des battles de rap improvisées. Oui on sait s’amuser par chez nous ! Et ça fait du bien !

– Lire et suivre les blogs des ami-e-s « virtuel-le-s ». Être impatiente de savoir la suite de l’histoire ou de découvrir le prochain artiste.

– Et enfin, c’est une évidence mais j’aime l’écrire, les jours avec mes petites lionnes, mes deux amours avec lesquels j’apprends à être la meilleure des mamans. Love you <3

8c5f42ed

Belle semaine à vous et n’oubliez pas la parole de Bouddha :

6e559574115da61ef542b363a5d76f33--joie-stickers

7 commentaires sur “Mon Journal de Gratitude #3

Ajouter un commentaire

  1. Très beau proverbe. Je te félicite de n être pas sombrée dans l obscurité et de rester dans le positif que je viens de découvrir cette semaine après en avoir entendu parler de 1992 par mes psychiatres. Vieux motards que jamais, comme dirait l autre. Douce nuit Amélie.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :