Isolé.e dans un corps presqu’île …

Ailleurs et plus tard j’écrirai une histoire de genre.

Ici et aujourd’hui je souhaite simplement apporter mon soutien à ce jour qui me tient particulièrement à coeur. Depuis 1999 aux États-Unis et 2003 en France, le 20 novembre est la journée du souvenir trans, adaptation française du  Transgender Day of Remembrance (TDoR), instauré en mémoire de Rita Hester, femme trans assassinée à son domicile par transphobie.

En France et ailleurs dans le monde, des commémorations où sont lus les noms des victimes de l’année écoulée sont organisées. La transphobie tue. Par des agressions ou des meurtres. Mais plus indirectement par la cohorte d’autres violences qu’elles engendre : racisme, sexisme, difficultés d’accès au soin, harcèlement, humiliations, rejet … qui poussent les personnes transgenres à l’isolement et dans de trop nombreux cas au suicide.

Ailleurs et plus tard j’écrirai une histoire de genre. Parce que raconter c’est exister, c’est pour de vrai.

Ici et maintenant je vous partage celle de Skip Pardee. En espérant qu’elle vous touchera autant qu’elle a pu me bouleverser.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :