Des bâtons dans les roues

Pour moi qui ai un Chéri Coco en pleine forme rien n’est vraiment inaccessible. Dans ses bras j’avale les marches sans soucis et j’avoue que je me suis rarement trouvé le bec dans l’eau devant un bâtiment. Je vous raconterai à l’occasion mes quelques mémorables péripéties à ce sujet.

Mais si tout me paraît accessible je pense souvent à ceux et celles qui n’ont pas la chance d’avoir un Chéri Coco (bah oui hein j’ai l’unique exemplaire) et je me dis que vraiment pas grand chose n’est fait pour nous autres pauvres petites choses à roulettes. Entre les marches, les portes trop étroites et les ascenseurs du temps jadis les obstacles sont nombreux et nous empêchent souvent d’aller simplement acheter une baguette ou un timbre. Bien sûr aujourd’hui vous pouvez vous faire livrer à domicile la plupart des produits nécessaires au quotidien. Mais ce qui semble pratique devient vite synonyme de solitude et d’enfermement puisque sortir n’est plus une nécessité. Et bien des personnes en situation de handicap, dont j’ai fait partie à un moment de ma vie, se retrouvent seules chez elles et ne voient que l’infirmière, le kiné et l’aide ménagère.
Il me semble que l’accessibilité ne devrait pas être discutée et encore moins marchandée. C’est un droit universel qu’a chaque être humain quel que soit son état physique d’accéder librement (ou pas d’ailleurs) à tous les endroits et par conséquent à tous les soins, tous les loisirs et tous les services offerts par la société à ses citoyens. Quand vous devez appeler cinq dentistes ou quatre gynécologues pour enfin en trouver un de plein pieds il y a de quoi se décourager. Et ces derniers ont rarement du matériel adapté, les tables et sièges d’examen sont souvent inaccessibles et l’aide d’un tiers est indispensable. Je ne veux pas faire pleurer dans les chaumières loin de là, mais j’aimerais faire comprendre aux valides qui ne pensent JAMAIS accessibilité combien ces contraintes alourdissent nos handicaps déjà pesant.
Vous rendez vous compte que les parlementaires discutent de dérogations pour que des bâtiments NEUFS ne soient pas obligatoirement adaptés !!! Quels problèmes techniques peuvent empêcher un architecte de rendre un édifice neuf accessible ? Il faudrait quand même qu’on m’explique … Je vous invite à signer la pétition lancée par l’Association des Paralysés de France et à visiter le site Des bâtons dans les roues pour mieux comprendre le problème.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :