4%

Quel titre énigmatique que ce 4% balancé là, sans préambule, sans explication, sans rapport avec rien. Que peut bien cacher ce petit chiffre, insignifiant face au tout-puissant 100%, ridicule à côté d’un imposant 80% et un peu couillon à l’ombre d’un 50, 30 ou même 10%, qui sauve l’honneur en arborant fièrement son gros zéro.

C’est rien 4%. Qui voudrait de 4% d’un gâteau ? D’ailleurs ça représente quoi 4% d’un gâteau ? Une cuillère ? Deux bouchées ? Des miettes ? Ça te mets à peine l’eau à la bouche que déjà il n’y a plus rien à becqueter. C’est limite cruel … tiens goûtes mon petit …. c’est bon hein … et bien savoures car t’en auras pas plus, c’est comme ça, c’est 4%. Perso je préfère ne rien avoir que de me contenter de quatre pauvres centièmes de gâteau quand celui d’en face s’engouffre le reste.

Et pourtant 4% c’est ce que le gouvernement nous propose pour nous loger, nous, les petites personnes à mobilité réduite. Car on doit être toutes petites, toutes minuscules, pour qu’on ne nous octroie la possibilité de louer que 4 % des logements neufs.  C’est en tout cas ce que stipule la loi ELAN (Évolution du Logement, de l’Aménagement et du Numérique) à travers son article 18.

Euh non Amélie tu te trompes c’est 10% qui est proposé ! Et même 20% suite à la décision de la commission mixte paritaire des députés et des sénateurs réunie il y a quelques jours.

Oui c’est vrai. Sauf que : aujourd’hui les seuls immeubles vraiment accessibles sont ceux de quatre étages ou plus. On les appelle les R+4. Eux seuls ont l’obligation d’être équipés d’un ascenseur. Jusqu’à trois étages tu peux te brosser Martine, t’auras juste le rez-de-chaussée et pas forcément de logements adaptés à ce niveau là. Honnêtement quelle personne valide accepterait qu’on lui fasse visiter un immeuble, avec un putain d’appartement terrasse au troisième étage et qu’on lui réponde quand elle se dit intéressée : ah oui … mais non … celui là vous ne pouvez pas le louer, pour vous ce sera celui en Rez-de-jardin, au bord du parking et à côté du local à vélo. C’est comme ça … Personne n’accepterait un truc pareil. Mais quand tu n’as pas le choix …

Donc je ne prends en compte dans mon calcul que les R+4 qui représentent aujourd’hui 40% des constructions neuves. La loi n’est pas encore passée que déjà je dois me contenter de 4 appartements sur 10. Et si je poursuis ma logique j’applique les 10% d’origine de ce fameux article 18 aux 40% de R+4 et j’arrive à ce joli 4%. Aller je vous l’accorde 8% grâce à notre commission mixte paritaire citée plus haut. Ça me donne envie de chialer. Ou plutôt d’aller exploser les jambes à coups de cale-pieds à celui qui a pondu cette loi pour qu’il révise ses chiffres. Oui je sais je veux souvent éclater des gens avec mes cale-pieds ces derniers temps, je me demande si je n’ai pas un p’tit côté serial killer …

Mais revenons-en à nos pourcentages. Nous sommes donc réduits à ne pouvoir louer en l’état que 8% de logements neufs. Je précise « en l’état » car dans sa grande bonté le législateur a mentionné que le reste des logements devraient être évolutifs. Ça veut dire quoi ? Et bien pour faire simple il n’y aura qu’une cloison à abattre, un mur à modifier ou une bricole à changer pour rendre l’appartement accessible. C’est bien joli mais objectivement, quel bailleur, qu’il soit privé ou social, louera à une personne handicapée sachant qu’il devra faire des travaux, même minimes ? Surtout si ces derniers sont pris en charge dans le cadre de la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) dont les demandes ont un délai d’instruction supérieur à 6 mois. En tant que personne directement concernée j’ai un peu l’impression qu’on se fout de ma gueule.

C’est pourquoi aujourd’hui je vais enfiler ma cape de militante et que je manifesterai ma colère et ma déception, avec plusieurs autres personnes d’APF France Handicap, devant la préfecture du Doubs. Je vous invite à nous y rejoindre car l’accessibilité n’est pas qu’affaire de handicap. Elle s’adresse également aux personnes âgées, aux utilisateurs de vélos, trottinettes et autres engins à roulettes, aux mamans et leurs poussettes ainsi qu’à toutes celles et ceux qui se sentent concernés par le sort de leurs concitoyen-ne-s :)

4 commentaires sur “4%

Ajouter un commentaire

  1. Tu mets de la chair et du cœur sur une situation que nous sommes beaucoup à ignorer dan sa réalité concrète, je crois. En te lisant, je me sens donc encore plus concernée (j’ai un fils qui a un handicap, mais pas moteur) et surtout je voulais t’encourager à continuer à nous faire part de ce quotidien qui est le tien : cela instaure une proximité amicale avec toi qui est à mon sens un « moteur » essentiel pour que tous se mobilisent enfin. Se sentir concerné oui, mais quand on se sent proche de la personne pour laquelle on le fait, c’est à mon sens ce qui fait qu’on se bouge et qu’on est efficaces ! :) Forza, Amélie <3

    Aimé par 1 personne

  2. On me dit en effet que de me connaître ou de rencontrer quelqu’un à mobilité réduite incite à faire plus attention, à être plus concerné. Nous ne sommes pas assez visibles et acteurs dans la société pour être présents dans l’esprit des gens.
    Alors quand j’ai l’impression d’écrire pour ne rien dire, de saouler les lecteurs avec mes états d’âme, je me souviens que si on ne s’exprime pas nous continuerons d’être minuscules et invisibles.

    Aimé par 1 personne

  3. Bonjour Amélie.
    Je vous « connais «  de vue, et vous suit depuis peu au travers de ce blog.
    Le problème n’est pas le handicap en soi, c’est la société.
    Quand j’ai commencé à travailler auprès de personnes porteuses de handicap (tout confondu), j’avais 20 ans, on nous demandait de ne pas trop aller en ville, ne pas exposer ces personnes au regard de l’autre.
    J’ai 33 ans aujourd’hui, la tendance s’est inversée. On nous demande Inclusion +++, partenariat divers et variés, socialisation au maximum. Je suis fière, malgré ma mince contribution, à travailler chaque jours pour inclure et pousser la société à ne pas oublier les personnes à mobilité réduites, porteuses de handicaps quels qu’ils soient, et se faisant, montrer au citoyen lambda qu’on peut tous à notre échelle faire avancer les choses et changer la mentalité/société.
    Merci pour tous vos recits

    J'aime

    1. Je suis totalement d’accord. Mon handicap n’est pas si difficile que ça à vivre. C’est le reste qui complique mon existence. Merci pour votre passage et votre commentaire. À très bientôt j’espère ;)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :