Le corps des femmes

La copine Céline « Playmobil » Extenso m’a fait découvrir un site tout à fait extraordinaire où des femmes exposent des morceaux d’elles. On y trouve des photos de seins, de ventres, de pieds et les textes qui les accompagnent sont souvent émouvants, parfois drôles et font toujours écho à nos oreilles féminines. Il y est question de bourrelets, de cicatrices, de kilos en trop ou en moins, de gros et de petits seins, de brûlures, d’auto mutilation … De complexes en bref. Et de blessures profondes aussi.
Je me dis alors que je vais y apporter ma petite contribution mais … pfiouuuu … il y aurait trop de photos à prendre, trop de morceaux abimés, trop d’endroits esquintés, trop de points de suture, trop de tout …

C’est à ce moment là que Chéri Coco passe derrière moi et regarde l’écran où trône une paire de sein tombante qui complexe énormément la jeune femme qui a posté le cliché. Et lui, qui ne sait pas du tout de quoi il s’agit me sort :
– « Ouha des vrais seins de femme, tu voudrais pas t’en faire faire des comme ça !!! »
Bon je me vexe d’abord pour la forme parce que c’est pas très sympa pour mes petites miches cette réflexion. Je lui dit donc d’aller se faire voir mais lui explique quand même le but du site. Et bien sûr dans toute sa splendeur de mâââle il me répond :
– « Z’êtes dingues les gonzesses, je suis sûr que son mari, lui, il est tout content ! »
Oui bon allez va voir ailleurs si j’y suis et laisse moi finir de lire.
J’en reviens donc au site et je continue de lire les différents témoignages. Bien sûr ça éveille en moi des sentiments contradictoires. Le rapport tordu que j’entretiens avec mon corps d’abord. Les premières années de déni où je décide de l’ignorer. Ma première grossesse ensuite où il se rappelle à moi et me prouve de quoi il est capable. La réconciliation alors. Enfin pas tout à fait mais presque … j’espère y arriver un jour.

J’avais eu l’opportunité d’avancer sur ce sujet au moment de la création du Cal’Handis dans lequel je devais poser. Mais ma seconde grossesse ne m’a pas laissée le temps de le faire et avec le recul je crois que je me suis dégonflée.

En attendant d’être en harmonie avec lui je me rends compte qu’il ne faut pas être handicapé pour être en conflit avec son corps. Je vois sur ce site des femmes en souffrance et pour certaines bien plus profondément que moi. Des femmes capables de recourir à la chirurgie pour être mieux dans leur corps. Des femmes qui éteignent la lumière avant de se coucher et qui ne supportent pas qu’on touche leurs seins, qu’on frôle leurs ventres ou qu’on les regarde tout simplement.
Merde alors ! Sommes-nous toutes folles ou masochistes ? Qu’avons-nous à dénigrer nos corps de la sorte quand la plupart de nos maris – compagnons – ami(e)s – amants – maîtresses nous trouvent belles et désirables ? Alors j’ai cherché cet après-midi une réponse à cette question. Et il semblerait que nous soyons beaucoup à ne pas être satisfaite de nos attributs.
Je vous cite en vrac quelques chiffres lus ici ou là : 1% des françaises se trouvent belles, 35% des belges sont satisfaites de leurs formes et les anglaises pensent 252 fois par semaine à leur corps négativement tant elles ont peur de vieillir et de ne plus plaire.
En cause ? Les hommes d’abord ! Il semblerait que les parisiens préfèrent les minces là où les provinciaux accordent quelques grâces aux rondeurs. Mais dans l’ensemble tous aiment des femmes qui prennent soin d’elles et qui jouissent de formes agréables. Là où je m’éclate de rire c’est qu’avec l’âge ces messieurs sont moins exigeants et préfèrent Anne Romanov à Clara Morgane égérie de leurs cadets. A méditer …

Ensuite la mode dans sa généralité. Les magasines féminins arrivent bien sûr en haut du podium avec leurs UNES retouchées. Une députée avait d’ailleurs proposé de voter une loi obligeant d’apposer la mention « Photographie retouchée afin de modifier l’apparence corporelle d’une personne » sur toute les photos retouchées. Je crois que c’est une bonne idée mais pas certaine que ça empêche les jeunes filles de se comparer à ces femmes imaginaires. Un peu comme la poupée Barbie qui ne tiendrait pas debout si elle était vivante. Et je ne vous parle même pas des podiums qui fourmillent de filles anorexiques encouragées à maigrir toujours plus par des Karl Lagerfield haineux du moindre bourrelets.

Je vous conseille donc vivement de parcourir « Le corps des femmes » et pourquoi pas d’y laisser un bout de vous :)

Sources : Délits d’opinionGraziaDH.be

4 commentaires sur “Le corps des femmes

Ajouter un commentaire

  1. non je ne connaissais pas … mais apparemment celui ci est plus tourné sur le corps et ses changements après une grossesse. il n'en reste pas moins très intéressant !
    merci pour ton passage chez moi ;)

    J'aime

  2. Bonjour,
    Merci pour ce bel article,ça fait vraiment du bien de lire de si belles choses.J'espère qu'un jour les femmes ne seront plus complexées .J'invite tout le monde a témoigner sur Le corps des femmes,ça fait un bien fou,surtout quand on lit les gentils commentaires ensuite.Et les hommes devraient s'y mettre aussi!

    Lapov'lucette.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :