Mademoiselle Amélie

Un peu en retard j’ai envie de réagir à la campagne lancée par Les Chiennes de garde et Osez le Féminisme intitulée « Mademoiselle, la case en trop« . Si vous avez manqué le buzz qu’a suscité cet appel je vous explique rapidement de quoi il retourne : il s’agit de faire disparaître des formulaires administratifs la mention « Mademoiselle ».
En effet seules les femmes ont le choix entre Madame ou Mademoiselle alors que les hommes n’ont qu’un Monsieur et nul Damoiseau, Mondamoiseau ou autres équivalents. Or le simple fait de demander à une femme de cocher l’une ou l’autre case, la forçant par là même à dévoiler son statut marital et implicitement sa « disponibilité » sentimentale est discriminatoire, voire sexiste. Les féministes parlent d’ailleurs de « sexisme ordinaire » et sur ce point je les rejoins complétement.
Mais sorti du contexte administratif je revendique avoir été Mademoiselle et être devenue Madame. Je n’ai aucuns problèmes à être passée de mon père à mon mari et de leur « appartenir » socialement. Tous les hommes n’appellent pas les femmes « Mademoiselle » en sous entendant :
– « Hummm une petite célibataire que je vais pouvoir m’envoyer »
Les hommes peuvent [aussi] se montrer charmants (dès lors qu’ils ont connectés leurs deux neurones). Et je suis d’autant plus sûre de mon choix quand j’entends Rokhaya Diallo, chroniqueuse que j’apprécie par ailleurs, déclarer sur le plateau de La Matinale de Canal + qu’elle n’aime pas la galanterie et qu’elle ne supporte pas qu’on soit précautionneux avec elle sous prétexte qu’elle est une femme. C’est à cause de réactions comme celle là que je n’adhère pas aux idées féministes. Bien sûr que les hommes doivent être galants ! Ce sont justement les Cro-magnon impolis qui me mettent hors de moi.

Déjà la campagne « Osez le clito » m’avait laissée perplexe. Là, bien que d’accord sur le côté administratif, j’attends de meilleurs arguments pour être convaincue de l’inutilité du « Mademoiselle » social.

Un commentaire sur “Mademoiselle Amélie

Ajouter un commentaire

  1. Il me semble de toute façon que OLF n'a pas revendiqué l'éradication du statut social du « mademoiselle », mais bien juste le côté administratif. Parce qu'il participe aux petites discriminations ordinaires, qui, si elles ne sont pas si graves en soi, sont une espèce de « caution » offerte à la société pour dire que c'est normal de savoir le statut marital d'une femme. Alors que non, chacune dévoile bien entendu ce qu'elle veut de sa vie privée, etc, etc.
    Et puis aussi, Mademoiselle administrativement (tout comme socialement d'ailleurs) ne veut plus rien dire, on peut être en couple et non mariée donc officiellement mademoiselle alors que pas célibataire. Et « appartenir » à son père ou à son mari ne change rien à notre situation, puisque nous pouvons maintenant ouvrir un compte en banque toute seule et signer des papiers importants.
    Ouf ! ;o)
    Administrativement, le mademoiselle ne servait donc plus qu'à nous rappeler qu'à une époque pas si lointaine nous étions considérées comme des mineures (peut-être qu'on aurait dû le laisser, finalement, comme une piqûre de rappel que la « lutte » n'est pas terminée !)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :